Pourquoi les prix immobiliers à Paris sont aussi chers ?

Pourquoi les prix de l’immobilier à Paris sont aussi chers ? 

Les personnes qui souhaitent investir dans un bien immobilier à Paris sont souvent confrontées à un problème : le prix. En effet, contrairement aux autres régions, les bâtiments parisiens valent une fortune. Un appartement dans la capitale coûte quasiment deux fois plus cher qu’un logement de même envergure dans une autre ville. Qu’est-ce qui peut expliquer ces tarifs parfois exorbitants ? Il y a plusieurs raisons à cela. 

La ville en elle-même

La principale cause de la valeur onéreuse de l’immobilier à Paris est la ville elle-même. Il faut savoir qu’une maison new york est moins chère qu’un bien dans la capitale française. Cela est dû au fait que Paris est l’une des plus grandes et des plus belles villes au monde. Elle est réputée à l’internationale comme étant la ville de lumière par excellence. Elle est la ville la plus visitée des touristes. La tour Eiffel, le musée du Louvre ou autres exploits architecturaux, les étrangers se comptent en million chaque année. Certains d’entre eux veulent y rester et y trouver la résidence. 

Paris compte également un grand nombre d’entreprises. Les travailleurs sont dans l’obligation d’être en permanence dans la ville. Tout comme pour le marché immobilier new york, ils doivent donc généralement investir dans un bien dans la ville. 

Ainsi, avec les étrangers, les employés et les particuliers, les anciens investisseurs ont remarqué que l’offre ne répond pas à toutes les demandes. Sans oublier que l’on dénombre 60 % de ménages locataires à Paris contre 40 % dans les autres agglomérations. Tous ces éléments font que le logement parisien coûte cher. Les vendeurs voient une opportunité de tirer le maximum de bénéfices. Les acheteurs, eux, sont conscients de devoir y mettre le prix pour se faire une place dans cette magnifique ville. 

Le standing et le quartier

Une grande similitude entre l’immobilier à Paris et celui de New-York : la qualité des logements. Vu que la ville a une renommée à maintenir mondialement, les maisons doivent être d’un certain standing. Les constructions doivent suivre des normes strictes. Des exigences en matière de style architectural ou de décoration intérieure peuvent être imposées par les autorités locales. On remarque d’ailleurs que les constructions neuves sont les plus onéreuses, car elles sont en total accord avec les réglementations en vigueur. Cela contribue donc aussi au prix de la maison. 

Cependant, il est à noter que la valeur d’un logement à Paris varie en fonction de sa localisation. Plus précisément, le quartier joue un rôle important dans la détermination du prix. À titre d’exemple, un appartement dans un quartier huppé se vend à près de 15 000 euros le mètre carré, tandis qu’un appartement dans un endroit plus modeste coûte 12 000 euros le mètre carré. Si on ajoute à cela des éléments comme le balcon, la terrasse et l’ensoleillement, les prix peuvent aisément atteindre 30 000 euros le mètre carré. 

Des prix à la baisse depuis quelque temps

Si l’on considère que le prix de l’immobilier à Paris est encore cher, il a toutefois chuté depuis la pandémie. Effectivement, certains quartiers proposent actuellement des logements disponibles à moins de 9 000 euros le mètre carré. Cette baisse de prix s’explique par le fait que les acheteurs d’aujourd’hui préfèrent les habitations avec de la verdure et de l’espace. Or, il faut dire que certains quartiers de la capitale n’offrent pas cette possibilité. Ainsi, la tendance des acquéreurs est maintenant portée sur le rural, les résidences secondaires en campagne. 

Cependant, dans les quartiers les plus recherchés des étrangers (généralement américains et européens), les tarifs n’ont connu qu’une descente d’environ 1 %. Les propriétés se vendent encore à environ 10 000 euros le mètre carré. 

Ile-de-France : quel logement choisir pour une famille ?
La promotion immobilière en France : quels enjeux pour l’investissement immobilier ?